30 mai 2006

Salade poulpe et seiches


.





Je ne suis pas fan des salades de fruits de mer, mais j'en ai dégusté une dans un restaurant à tapas, à Rosas, (vous la voyez, entre les verres de sangria, à côté des crevettes à l'ail et des pétoncles ?) et j'ai vraiment été conquise.

Et d'ailleurs, si vous passez par là, c'est vraiment le resto à ne pas manquer si vous aimez le poisson et les fruits de mer.


J'ai donc tenté de la reproduire.


- 1 poulpe de grosseur moyenne
- 500 gr de petites seiches
- 2 ou 3 tomates moyennes
- 1/2 fenouil
- 1/2 oignon blanc moyen ou quelques cebettes
- 1 poivron vert ou jaune ou une moitié de chaque (pour la couleur)
- Huile d'olive
- Jus de citron

- Sel, tabasco
- Olives vertes farcies au piment et tranchées
- Quelques câpres (facultatif)
- Ail en poudre




Il a d'abord fallu trouver un poulpe.
Comme je ne vais jamais chez le poissonnier, j'ai regardé à tout hasard s'il y en avait au rayon surgelés de Carrefour et miracle, quelques poulpes congelés venant du Sénégal étaient enfouis à côté des moules et des crevettes.
Et, deuxième miracle, ils avaient double rangée de ventouses sur leurs tentacules et j'avais lu quelque part que c'était bon signe, que leur goût était meilleur que ceux qui n'en avaient qu'une rangée et ne me demandez pas pourquoi.
Je savais également que la congélation cassait les fibres et le rendait plus tendre (remarquez que je m'étais drôlement renseignée sur la bestiole, c'est qu'elle m'inquiétait un peu).



Le poulpe a donc décongelé tranquillement dans une bassine pleine d'eau puis s'est retrouvé dans ma cocotte minute, avec un bouquet garni, une poignée de gros sel et un bouchon de liège ( ça rend aussi la bête plus tendre, si, ça marche, et non, je ne sais pas comment, je ne fais que suivre la coutume).

Je l'ai ensuite recouvert d'eau et cuisson 25 mn.



Pendant ce temps, les seiches (décongelées) ont aussi cuit dans leur propre court-bouillon, dans une casserole, 20 mn.




Dés que le poulpe a été cuit, je l'ai égoutté, épluché (suffit de gratter la peau au couteau, ça vient tout seul et les ventouses avec), coupé en tronçons de 1,3 cm et arrosé de vinaigrette (jus de citron, sel, huile d'olive, ail en poudre, tabasco) tant qu'il était encore tiède.
Puis j'ai ajouté les seiches cuites et bien mélangé le tout.
L'idéal est de pratiquer cette étape la veille, afin que les bestioles marinent bien dans leur jus (!).

Ensuite, on épluche et épépine les tomates (quelques secondes à l'eau bouillante, ça aide), on épluche le poivron cru (à l'économe, et oui, c'est long et fastidieux mais bien plus digeste), on enlève la première couche du fenouil, on épluche l'oignon.
On découpe tous ces légumes en petits dés (je dirais 7 mm de côté).
On les ajoute au poulpe et aux seiches, ainsi que les olives et les câpres.




Comme j'avais préparé cette salade pour la rencontre marmiton, et qu'il allait faire assez chaud, j'avais fabriqué des glaçons de vinaigrette (je n'étais pas sûre que l'huile et le citron gèlent, mais si) et je les ai déposés au dernier moment dans le saladier.

On voit sur la photo, les glaçons en haut et de la vinaigrette pas encore gelée en bas.




C'était joli à regarder, l'assaisonnement s'en est trouvé réhaussé, et la salade un peu rafraîchie.
J'ai aussi aspergé le tout d'un trait de jus de citron au dernier moment.

Mais l'idéal est de la servir tout juste sortie du frigo.....

4 commentaires:

Phanieflo a dit…

Tu t'en es sortie haut la main Cerise, bravo !!!!
Flo adore la salade de poulpe et il me parle encore de la tienne ;) ;)

Lali a dit…

C'est vrai qu'elle est très jolie à regarder avec ces couleurs.Dommage pour moi qu'il y avait du poulpe et de la seiche, tant mieux pour les autres!

Anonyme a dit…

j'aime beaucoup le ton de vos commentaires
pour le poulpe, on m'a dit que c'était mieu de ne pas le décongeler avant de le cuir, c'est un détail.
Mais la gastronomie n'est que détails

Hélène (Cannes) a dit…

Bon alors, si j'ai bien compris, on peut passer déguster ce petit plat dans la succursale fréjusienne de ce restaurant ??? ;o))))
Bisous
Hélène